Message du Président

Philippe Benacin

Philippe Benacin, Vous venez de confirmer un chiffre d’affaires de 480 millions d’euros pour l’exercice 2019 ?

Nous avions annoncé, il y a un an, que certaines tensions sur certains marchés pouvaient entrainer un ralentissement de la croissance, et malgré une propension des marchés à trouver ces prévisions trop prudentes, nous venons de confirmer que nous ne dépasserons pas ce chiffre de 480 M€.

Est-ce que 2019 reste un exercice satisfaisant ?

Absolument !

D’une part, ce niveau de ventes correspond à une croissance légèrement supérieure à 5%, qui ne me parait pas si anodine, même si celle-ci était plus importante ces dernières années.

D’autre part, cette croissance s’accompagne d’une très belle rentabilité, puisque nous ferons sensiblement mieux que ce qui était prévu avec une marge opérationnelle légèrement supérieure à 14%.

Et d’un point de vue extra-comptable ?

De ce point de vue, l’année est encore meilleure avec trois lancements majeurs en ligne ou supérieurs aux objectifs.

Le nouveau Lanvin A girl in Capri a connait un lancement encourageant et parfaitement conforme à nos attentes.

Chez Jimmy Choo, le nouveau masculin Urban Hero a rencontré lui aussi un vif intérêt des marchés et se positionne parfaitement dans la stratégie de développement des parfums Jimmy Choo.

Enfin, Montblanc Explorer est devenu avec un peu plus de 40M€ de facturation, le meilleur lancement jamais réalisé par Interparfums et positionne plus que jamais Montblanc comme une marque forte du parfum pour homme. Et cela, sans impact sur la ligne Montblanc Legend.

Pourquoi alors des perspectives 2020 jugées aussi conservatrices ?

Probablement car notre croissance rapide ces dernières années a habitué les marchés à des performances qui ne peuvent en aucun cas être vues comme une norme… Un objectif de 500 M€ correspond à une croissance légèrement supérieure à 4%. Je peux entendre aisément que celle-ci est moins enthousiasmante qu’une croissance à deux chiffres, et à titre personnel je partage cet avis, mais elle ne me semble en rien être un mauvais signal… Les marchés sont difficiles en ce moment et notre stratégie a toujours été de nous positionner sur le long terme. Afficher une croissance légèrement inférieure à nos habitudes ne me semble pas dérangeant si cela s’inclue dans cette stratégie pérenne.

La sanction boursière vous semble donc injuste ?

La question n’est pas de savoir si c’est injuste… Les marchés sont déçus, ils sanctionnent, c’est la règle de la vie en Bourse et nous l’acceptons. Je tiens seulement à préciser que la société n’a pas atteint les chiffres extrapolés par la communauté financière, mais a bel et bien atteint ceux sur lesquels elle s’était engagée…

Vous restez donc confiant ?

Plus que jamais ! notre portefeuille de marques prouve années après année sa qualité et son potentiel de croissance. Certains exercices connaitront probablement des croissances plus rapides que d’autres mais cela n’entamera pas ma confiance.


Philippe Benacin

   Posez vos questions à Philippe Benacin


Actualités

Données boursières au 6 décembre 2019 à 17h35

Dernier cours


36,50 €

 

Variation / veille


-0,82 %